Controle de luminaires dimmables

Bonjour à tous,
Je suis nouvel utilisateur de homeassistant avec l’installation suivante:

  • Hyperviseur vsphere 7.0
  • VM homeassistant supervised
  • 1 raspberry PI gen2 + clé usb zigbee 3.0 CC2652P avec net2ser
  • addon zigbee2mqtt

Pour le moment, je controle 5 volets roulants via des interrupteurs Loratap qui sont bons marché et font tres bien le job.
J’ai également de l’integration Netatmo / Ring / Alexa.
Je souhaite passer à présent au contrôle des luminaires mais j’ai quelques interrogations.

Mon besoin sera de controler les luminaires :

  • dans 4 chambres disposants actuellement d’interrupteurs simples (on/off)
  • dans un escalier (bonton simple, raccordement en va et vient)
  • dans un double salon (2 boutons par interrupteurs, controle des 2 zones)
    => 1 zone eclairée par plafonnier
    => 1 zone eclairée par 4 spots Led GU10

Je souhaite apporter un peu d’intelligence en m’appuyant sur des capteurs de présence et luminosités (j’ai une petite floppée d’aqara & capteurs ring de l’alarme pas encore installée)

Je pars sur l’optique de remplacer les interrupteurs et eclairages existants
Dans certaines chambres et dans le couloir, il s’agirait de luminaires led basiques (non connectés) non dimmables et sans variations blanc froid / blanc neutre / blanc chaud
Dans certaines chambres ainsi que dans le double salon, il s’agirait de mettre en place des luminaires dimmables et avec variations blanc froid / blanc neutre / blanc chaud.

C’est là ou je me pose des questions et ne voudrait pas faire de mauvais choix. Comment procédez vous pour ce dernier cas de figure? existe t il des interrupteurs zigbee pouvant gérer à la fois le controle de luminosité et la variation blanc froid / blanc neutre / blanc chaud ?
Si non, mixez vous alors des interrupteurs dimmers avec des eclairage connectés ?

Merci par avance pour vos lumières

Bonjour,
Ce n’est pas la solution ultime (mais je crois que cette dernière n’existe pas pour ce cas bien précis) :
J’ai d’abord installé des ampoules Zigbee à la place des ampoules standard, bien sûr pour l’exemple des ampoules qui permettent de varier en intensité et en température de lumière.
Puis au niveau des interrupteurs :

  • Shunt de la fonction interrupteur (Wago) pour que le courant arrive en permanence à l’ampoule
  • Remplacement du va-et-vient par bouton poussoir
  • Hack d’un IKEA TRÅDFRI Variateur d’intensité sans fil > ouverture, soudure de câbles au niveau des boutons poussoirs, liaison au bouton poussoir qui remplace l’interrupteur
    Les deux derniers points créent un interrupteur intelligent. On peut remplacer ça par un interrupteur Zigbee lambda bien sûr. Et le hack du variateur Tradfri marche aussi avec les boutons Zigbee Aqara, Sonoff, Hue…

Ensuite, automatisation pour qu’un appui sur le bouton poussoir allume la lumière.
L’intérêt c’est qu’on peut faire varier la température et la luminosité en fonction de l’heure de la journée par exemple.

Le problème, c’est que si HA est planté, on ne peut plus allumer (ou éteindre) les lumières connectées.
J’ai séjour, salon, cuisine, couloir et chambres qui sont comme ça. REX positif.

Pas certain d’avoir compris, cette bidouille c’est pour cacher un bouton ikea derrière un interrupteur existant et le contrôler en utilisant cet interrupteur existant , c’est bien ça?

C’est pour a ca qu’il faut blinder HA pour ne pas qu’il plante!

Il y a des commandes comme celle là, elle fait tout ce que tu veux:

Elle est même de chez leroy merlin, je ne sais pas si ça marche bien, mais j’avais repéré ça au cas où j’en avais besoin, elle est gérée par Zigbee2MQTT ce qui est pas mal.

Oui c’est ça, il faut que l’interrupteur d’origine devienne simplement un switch.
Ca revient au même que d’acheter un bouton comme un Aqara WXKG11LM ou un interrupteur à « coller » comme le Xiaomi WRS-R02, sauf que tu gardes le look et la position de tes interrupteurs.
Et un appui sur ce switch va lancer une automatisation qui va allumer la lumière.

Et oui, il faut blinder HA :sweat_smile:. Mais en pratique, HA ne plante que quand on bidouille…

Si tu veux rester marié, HA tu le bidouilles le moins possible et tu vire ce qui ne sert à rien et qui peut faire planter :rofl:

Sinon t’as la version hack Ikea sans soudure, j’ai ça dans mon bureau, c’est la seule pièce où j’avais ce besoin.
Mes interrupteurs c’est du Arnould qui ont exactement la taille du petit Tradfri.

Une autre solution. Tu prévois un créneau shopping/maintenance domotique. Associé à deux budgets égaux respectifs c’est redoutable, y compris pour le portefeuille !

1 « J'aime »

Complètement d’accord avec ceci :slight_smile:

Ouais ça ou encore plus économique, je profites de l’envoyer bosser pendant que je suis en télétravail, ça laisse le temps de la maintenance bidouille domotique pendant mes pauses :slight_smile:

1 « J'aime »

Bonjour,
Merci à tous pour vos feedback, j’espere qu’ils seront egalement utiles à d’autres personnes ayant les memes contraintes.
Pour le coup, cela oblige à faire des compromis.
Je prefere ne pas privilégier les télécommandes et tout systemes rendant indisponibles l’eclairage en cas de panne réseau / homeassistant / passerelle.
A votre avis, si je pars sur une solution à base d’eclairages connectés + des interrupteurs 4 touches de ce type:
https://zigbee.blakadder.com/Tuya_TS0601_switch_3_gang.html*

Ce serait envisageable d’utiliser une touche pour l’allumage / 1 touche pour le va et vient / programmer les 2 touches restantes pour le controle de luminosité de la zone locale, et passer par une télécommande ou directement home assistant pour le controle de temperature des blancs?
Si oui, généralement sur les eclairages zigbee, la derniere temperature est conservée en mémoire ou ca se remet à zero à chaque extinction ?

Merci

C’est toujours le même soucis c’est généralement pas fait pour se faire couper le courant intempestivement.
Tu va te retrouver très rapidement avec des ampoules/éclairage connectés qui devront être réappairées après plusieurs on/off de suite… D’autant que tu perds l’intérêt d’une lampe connectée si tu ne peux pas l’allumer automatiquement si l’interrupteur n’est pas allumée… ou alors compliquer les choses à devoir appeler un service pour allumer l’interrupteur, puis un autre pour allumer la lampe.

Sur le tuya que tu partages, tu as un état on/off pour chaque bouton. Donc, sauf si je me trompe, ce n’est pas une télécommande mais un vrai interrupteur où tu branche un luminaire dessus.
Récupérer les events des on et off c’est possible pour en faire autre chose… mais ce n’est pas leur fonction préue à la base… d’autant que j’imagine qu’il y a une led uqi s’allume si l’intérrupteur est « on ».

Je faisais ça avant, je coupais le courant de mes ampoules. In fine, il y a toujours un moment où ça ne se reconnecte plus, ça démarre en plusieurs 10e de seconde, bref pas agréable à vivre.
Il faut faire un choix, ampoule connectée en permanence et gestion de la température, ou dimmer switch avec une ampoule standard.

Pour moi il y a deux types d’éclairages :

  1. Celui qui est commandé par un interrupteur mural. Il doit le rester, même domotisé. C’est le service minimum. Mon choix est d’utiliser un module Shelly (il existe des modules en Zigbee également), switch ou dimmer, et de conserver l’interrupteur physique dans la collection d’origine. Si tu as du Céliane ça reste en Céliane, donc c’est joli et n’importe qui peut allumer ou éteindre, même si la domotique est en panne ou ta femme t’a viré (encore que dans ce cas il puisse être jubilatoire de la savoir dans le noir).
  2. Des lampes d’appoint qui elles sont un plus pour la déco. Elles ne sont pas essentielles et elles peuvent donc êtres commandés via la domotique, voire en dépendre et s’insérer dans des scénarios d’ambiance…
1 « J'aime »